Le jardin du Luxembourg, les séries en peintures

Mai 2020

Le jardin du Luxembourg, huile 8F 46 x 38 cm

J’aime beaucoup le jardin du Luxembourg. C’est le jardin de l’enfance de ma femme, moi-même, j’y suis allé enfant, étudiant, puis plus tard nous y sommes allés avec enfants puis petits-enfants. Non seulement le jardin est beau, mais il est grand, très fleuri, et c’est un spectacle permanent. On en ressort les chaussures couvertes de la poussière blanche de ses allées sablées. j’ai fait plusieurs peintures de ce jardin.

De plus on peut y jouer aux échecs tous les après-midis, pour moi tentation permanente… Actuellement avec le confinement, je ne peins plus et passe mes journées à jouer aux échecs sur internet avec des joueurs de la terre entière!

Pourquoi peindre plusieurs fois la même chose, par facilité?

Jardin du Luxembourg, huile 15 P 65 x 50 cm

Peindre fréquemment permet de progresser en peinture, et c’est une facilité de reprendre un sujet déjà traité …
Les adeptes du daily painting peignent ainsi souvent les mêmes objets dans leurs natures mortes, les fruits du jour, poires ou clémentines…

Pour traiter différemment le sujet,

Jardin du Luxembourg, huile 15 P (65 x 46 cm)

Après tout, beaucoup de peintres ont pratiqué la série, Cézanne avec ses vues de la montagne Sainte-Victoire, Monet avec ses séries de meules, ou de nymphéas, …Cela correspondait sans doute à une exploration, du sujet dans différentes conditions (différents ensoleillements, différentes saisons…) et sous différents partis pris artistiques.

Pour peut être faire mieux…

Jardin du Luxembourg, le Sénat, huile sur papier, 50 x 30 cm

Le tableau terminé, je me rends compte parfois que j’aurai pu choisir un autre cadrage ou un autre format ou le traiter différemment. Le repentir en peinture donne rarement un bon résultat, C’est plus simple, plus rapide de faire un autre tableau, surtout si on privilégie une facture assez spontanée, une peinture « alla prima ».
La manière de peindre évolue aussi avec le temps et à quelques années d’intervalle, le regard est critique sur ses premières réalisations et on peut souhaiter reprendre un même sujet.

Pour faire un double…

Lorsque je dois me séparer d’un tableau que j’apprécie, je fais un deuxième exemplaire… Je ne refais pas vraiment le même tableau, ce n’est pas possible et souvent je le peins dans un format plus petit. Dans le cas de la Fontaine Médicis j’ai trouvé la deuxième version meilleure, ce n’est pas un cas général.

Fontaine Médicis, jardin du Luxembourg, huile 20F (73 x 60 cm) 2014

Pour profiter de la richesse du sujet…

Jardin du Luxembourg, plein été, huile 15 F 65 x 54 cm

Il faut du temps pour bien connaître un lieu, et certains sujets se révèlent assez riches pour permettre de multiples approches.

3 réflexions sur “Le jardin du Luxembourg, les séries en peintures

  1. Bonjour Patrick, je découvre ton blog un peu parc accident sur LinkedIn. A défaut de pouvoir peindre avec toi je m’instruis à distance! Portez-vous bien! Robin

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s